Un ukulélé baryton : manche et début de la finition

Le manche est fini, collé. L’assemblage avec la caisse se fait à l’aide d’un tenon et mortaise; l’angle que forme le plan de la touche et la table est important à respecter pour obtenir la bonne hauteur des cordes au niveau du chevalet.

J’ai commencé l’opération de préparation pour le vernis : ponçage fin (120 – 220 – 320) puis bouche-pore à base de résine époxy. C’est la première fois que j’utilise ce type de résine sur un instrument. Je trouve ces qualités optiques très intéressant, cela donne une impression de « profondeur » dans le bois (cfr. la dernière photo).