Un ukulélé baryton

Post date : September 19, 2019

Ce joli ukulélé aura un diapason (longueur de corde vibrante) de 50cm, prévu pour être accordé en Ré-Sol-Si-Mi (identique aux 4 premières cordes d’une guitare).
La table est en cèdre rouge; j’en ai un petit stock, pour encore 6 ou 7 instruments. Le fil est assez serré, parfaitement sur quartier, top !
J’ai ajouté une bridge plate, chose que je ne fais pas sur le modèle « concert » plus petit.
Les éclisses et le dos sont en acajou d’Afrique; je termine mon stock (il me reste de quoi faire un manche…) et puis je passe sur des essences de bois plus locales ! 😉

Le manche est fini, collé. L’assemblage avec la caisse se fait à l’aide d’un tenon et mortaise; l’angle que forme le plan de la touche et la table est important à respecter pour obtenir la bonne hauteur des cordes au niveau du chevalet.

J’ai commencé l’opération de préparation pour le vernis : ponçage fin (120 – 220 – 320) puis bouche-pore à base de résine époxy. C’est la première fois que j’utilise ce type de résine sur un instrument. Je trouve ces qualités optiques très intéressant, cela donne une impression de « profondeur » dans le bois (cfr. la dernière photo).

Ça y est, le vernis gomme laque est terminé, les sillets en os sont taillés et réglés, les cordes sont montées (accordage Ré-Sol-Si-Mi)… Et ça sonne bien !

Mon stock de contre-filets (le motif blanc / noir / bleu) est presque épuisé, j’en profite pour montrer les étapes de fabrication, ça se passe ici !